DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Apple vs Samsung


hi-tech

Apple vs Samsung

En partenariat avec

Apple contre Samsung. Plusieurs procès opposent un peu partout dans le monde les deux colosses des nouvelles technologies et la dernière bataille en date est à l‘échelle des deux groupes, gigantesque.

La marque à la pomme et le géant sud-coréen s’accusent réciproquement de vols de brevets, du design des appareils aux pictogrammes des systèmes d’exploitation en passant par l’emballage des machines.

En août dernier, un jury américain condamnait Samsung à verser à Apple plus d’un milliard de dollars pour des violations de brevets liés aux iPad et iPhone.

“Je pense qu’il y’a une vraie volonté de protéger ce qui les distingue de leurs concurrents. Manifestement il y avait une volonté de Samsung de rattraper son concurrent en se plaçant dans son sillage et en proposant des produits qui ressemblent furieusement aux iphone”, explique Cyrille Amar, avocat en droit des affaires à Paris.

La guerre en chiffres. Samsung est numéro un des ventes de smartphones juste devant Apple et la situation s’inverse quand il s’agit des tablettes électroniques. Alors forcément, jouer la bataille sur le terrain juridique est tentant.

“C’est pour eux un outil au service de leur stratégie commerciale et financière. Ils cherchent à obtenir par tous les moyens judiciaires à trouver un accord qu’ils n’ont pas trouvé auparavant”, ajoute Cyrille Amar, avocat en droit des affaires à Paris.

Le but est donc d’affaiblir son adversaire, mais pas trop. Car si Samsung et Apple sont concurrents, ils sont aussi partenaires. Le géant californien achète chaque année pour plusieurs milliards de dollars de composants au groupe Coréen. Le premier client de Samsung n’est autre qu’Apple!

Cette guerre des brevets ne devrait donc voir ni grand vainqueur, ni grand perdant, à l’exception peut-être du client.

“Le contenu des licences des ces produits devient de plus en plus exorbitant. Apple demandait à Samsung en 2010 de payer 30 dollars par téléphone Android commercialisé par Samsung”, dit Cyrille Amar, avocat en droit des affaires à Paris.

Le sort de cette guerre devrait donc se jouer, non pas devant les tribunaux, mais plutôt du côté du porte-monnaie des consommateurs.

Les deux géants continuent à lancer de nouveaux produits sur le marché. Samsung a récemment dévoilé son Galaxy Note 2 à Berlin. Ce smartphone grand format est équipé d’un stylo électronique haute-précision. Le constructeur sud-coréen espèrerait en vendre 20 millions d’exemplaires environ, soit le double de sa première version du Galaxy Note.

Plus grand que son prédécesseur, plus fin aussi et équipé d’un écran 4 pouces, l’iphone 5 devrait lui aussi cartonner. Dix millions d’exemplaires ont été vendus dès les premiers jours de sa mise en vente et ce chiffre pourrait avoisiner les 50 millions d’ici la fin de l’année. Du jamais vu pour un mobile.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Quand le plastique redevient pétrole