DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les tensions sino-japonaises menacent la tenue d'évènements sportifs


Sport

Les tensions sino-japonaises menacent la tenue d'évènements sportifs

Ce sont quelques rochers posés en mer de Chine orientale qui font l’objet de vives querelles territoriales. Ces îles Senkaku (en japonais) ou Diaoyu (en chinois) sont revendiquées aussi bien par Tokyo que par Pékin. Le contentieux a pris de l’ampleur ces jours-ci, à tel point que la Chine a demandé à ses représentants de ne pas participer à l’Open du Japon de badminton, ce que déplore cette joueuse nippone, Reika Kakiiwa.

Reika Kakiiwa: “C’est dommage que les joueurs chinois ne soient pas là, mais il y aura des joueurs tout aussi forts venus d’autres pays qui seront présents, donc on devra donner le meilleur de nous-mêmes dès les premiers matchs.”

Autre évènement menacé par ce conflit territorial, le Tour de Pékin, dont la deuxième édition doit avoir lieu du 9 au 13 octobre prochain. Sauf que la tenue de l‘épreuve, inscrite au calendrier du World Tour, est clairement menacée après l’expulsion de coureurs, de journalistes et de photographes japonais qui couvraient le Tour cycliste de Chine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

La Ligue des champions, ça repart!