DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mort de Santiago Carrillo, figure historique de la gauche espagnole

Vous lisez:

Mort de Santiago Carrillo, figure historique de la gauche espagnole

Taille du texte Aa Aa

Santiago Carrillo est décédé ce mardi à Madrid à l‘âge de 97 ans. Avec lui disparaît un des derniers grands personnages de la transition démocratique à la fin des années 70 après la chute de Franco. Son nom reste aussi lié au Parti communiste espagnol (PCE) dont il a été le secrétaire général de 1960 à 1982.

“Pour moi, dit Gaspar Llamazares, député du parti de gauche Izquierda Unida, c’est plus qu’une personnalité de la gauche qui disparait. C’est une page de notre histoire qui se tourne, une des plus belles pages de notre histoire avec ses grandeurs et aussi avec ses erreurs”.

Fils d’un dirigeant socialiste, Carrillo rejoint les rangs des communistes au moment de la guerre civile. Sous la dictature de Franco, il vit en exil, essentiellement en France, mais il poursuit à distance ses engagements militants. Il défend notamment une conception européenne du communisme, marquant ses distances avec l’URSS. A la fin des années 70, il participe au processus de transition qui instaure la démocratie en Espagne.

Il s‘était retiré du devant de la scène politique dans les années 80.