DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Charlie Hebdo: liberté d'expression ou provocation ?

Vous lisez:

Charlie Hebdo: liberté d'expression ou provocation ?

Taille du texte Aa Aa

Certains le lisent, d’autres le détruisent. Charlie Hebdo est en rupture de stock et reviendra vendredi dans les kiosques avec les mêmes caricatures de Mahomet.

“Les intouchables” titre cette semaine le journal satirique français qui affirme faire seulement son métier.

Mais le gouvernement français craint des violences dans un climat de tensions liées au film anti-islam:
“Nous sommes dans un contexte très particulier, international, et dans lequel chacun doit évidemment se rendre compte des conséquences de tels actes, c’est pour cela que le gouvernement sera extrêmement vigilant à l‘égard de tout débordement qui mettrait en cause l’ordre public”, a expliqué Manuel Valls, le ministre français de l’Intérieur.

Mesures de sécurité renforcées en France, fermeture vendredi des écoles et des ambassades françaises dans 20 pays musulmans, manifestations interdites : Paris prend les devants et reçoit la collaboration des musulmans de France.
Dali Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris: “J’appelle nos frères, nos soeurs, notre communauté à ne pas se laisser entraîner par des faux bergers ou par de fausses sirènes. Nous sommes extrêmement attachés à l’unité de la France, à l’ordre public, au respect des croyances que nous soyons juifs, chrétiens, musulmans, bouddhistes ou de toute autre foi.”

Sécurité renforcée aussi autour de l’immeuble abritant la rédaction de Charlie Hebdo qui encaisse sa première plainte pour provocation à la haine et à la violence raciale.

“Liberté d’expression ou provocation ? Quoi qu’il en soit, la publication des caricatures de Mahomet augmente la crainte de possibles actes de violence et d’intolérance, en France et pas seulement” explique notre correspond à Paris Giovanni Maggi.