DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quel avenir pour les sportifs syriens ?


Sport

Quel avenir pour les sportifs syriens ?

Ils ont délaissé leur entraînement et les pistes d’athlétisme en raison de la situation dans leur pays. Plusieurs centaines de sportifs syriens, opposés au régime en place, ont fui à l‘étranger, où certains d’entre eux ont fondé le groupe des athlètes syriens libres. Pourquoi un tel mouvement? La réponse a été donnée lors d’une conférence de presse tenue à Doha, au Qatar, via le handballeur Abdul Rauf Al Ameer.

Abdul Rauf Al Ameer: “Quiconque vit en Syrie est obligé d’agir comme le souhaite ce régime. En tant que joueur, quand je participe à des matchs à l’extérieur du pays, je sais que ma famille est vulnérable, prise au piège et si j’essaie de faire défection, ma famille sera tuée”.

Les forces de sécurité syriennes n’ont pas hésité à arrêter des sportifs de renom, comme le basketteur Sameh Sorour qui avait exprimé sa sympathie pour les rebelles. Yasser Al Hallak a lui été détenu pendant 40 jours pour avoir exprimé son soutien à la Révolution.

Yasser Al Hallak: “On a nous a demandé d’obtenir la reconnaissance des pays arabes. Nous pourrions soulever cette question lors de la prochaine réunion des ministres arabes de la jeunesse et des sports; il faudrait qu’on puisse présenter une alternative crédible après l‘éventuelle chute du régime.”

Le groupe des athlètes syriens libres a déjà constitué 12 équipes, en basketball et handball notamment, dans l’espoir de pouvoir participer à des compétitions internationales.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Manchester United ou la force de l'habitude