DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

AQMI menace de tuer les otages au Sahel en cas d'intervention dans le nord-Mali

Vous lisez:

AQMI menace de tuer les otages au Sahel en cas d'intervention dans le nord-Mali

Taille du texte Aa Aa

Les autorités françaises sont “déterminées” à faire libérer les six otages actuellement détenus au Sahel. C’est ainsi que le ministère des Affaires étrangères a réagi ce jeudi aux menaces proférées la veille par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Dans un message publié sur internet, AQMI menace de tuer les otages si Paris engage une opération dans le nord du Mali, dans cette région appelée Azawad.

“Il existe deux objectifs à ce message, explique Mathieu Guidère, universitaire, spécialiste des mouvements islamistes. Le premier, c’est faire pression sur le gouvernement français par le biais de ce message adressé aux familles pour qu’il ouvre des négociations immédiates avec l’organisation. Le second, c’est de prévenir la France contre toute velléité d’intervention ou de soutien à une intervention des pays de la région au nord du Mali, parce que cela l’entraînerait dans une guerre qu’AQMI est prête à mener”.

Depuis avril dernier, la région nord du Mali est contrôlée par des rebelles touaregs et des militants islamistes. Ils ont profité de la désorganisation à Bamako suite à un coup d’Etat, pour s’emparer des principales villes de la zone. Depuis, les pays de la région réfléchissent à une éventuelle intervention militaire pour aider l’armée malienne à reconquérir le nord. La France pourrait apporter un appui logistique.

Par ailleurs, une réunion sur le Sahel est prévue la semaine prochaine à New York, en marge de l’assemblée générale de l’ONU.