DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France prête à soutenir une éventuelle intervention militaire au Mali

Vous lisez:

La France prête à soutenir une éventuelle intervention militaire au Mali

Taille du texte Aa Aa

“Nous voulons sauver nos otages détenus au Sahel” a martelé ce jeudi soir le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Il a même indiqué que, pour ce faire, la France était prête à apporter un “soutien logistique” à une éventuelle intervention militaire africaine dans la région.
“La France est disposée à fournir, dans le cadre d’une initiative africaine, sous mandat des Nations Unies, un appui”, a précisé le général Martin Klotz, porte-parole du ministère de la Défense. Pour Paris, pas question d’envoyer des soldats. L’“appui” pourrait consister en un soutien logistique.

Or, cela va précisément à l’encontre de ce que réclament les ravisseurs, à savoir les islamistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Dans un message publié mercredi sur internet, AQMI menace en effet de tuer les otages si Paris engage une opération dans le nord du Mali, dans cette région appelée Azawad.

Depuis avril dernier, ce territoire est contrôlé par des rebelles touaregs et des militants islamistes. Ils ont profité de la désorganisation à Bamako suite à un coup d’Etat, pour s’emparer des principales villes de la zone.

Les pays de la région réflechissent depuis à une éventuelle intervention militaire pour aider l’armée malienne à reconquérir le nord.

Les événements pourraient s’accélerer la semaine prochaine avec notamment une réunion sur le Sahel, le 26 septembre, à New York, en marge de l’assemblée générale de l’ONU.