DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une étude dénonce la toxicité du maïs transgénique Monsanto NK 603


monde

Une étude dénonce la toxicité du maïs transgénique Monsanto NK 603

Des rats porteurs de tumeurs grosses comme une balle de ping-pong. C’est le résultat d’une alimentation avec du maïs transgénique Monsanto. Des photos choc pour appuyer une étude alarmante. Pour évaluer l’impact sur la santé d’un OGM, le maïs NK 603, et d’un pesticide, le Roundup, des chercheurs français ont suivi pendant deux ans des rats, nourris avec l’OGM, sans l’OGM et avec l’OGM et l’herbicide. Résultat: une mortalité deux à trois fois plus élevée chez les femelles et deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats des deux sexes. Et de dénoncer la durée des tests réalisés par les industriels.

“Les tests réglementaires sont sur trois mois et les vrais gros troubles de pathologie, en particulier la mort de rats par tumeurs, arrivent au quatrième mois. Ca veut dire que le tests réglementaires sur trois mois sont inefficaces pour marquer l’impact sur la santé d’un traitement OGM ou d’une alimentation OGM au long cours dans la vie” souligne Joël Spiroux, président du CRIIGEN,Comité de Recherche et d’Information Indépendante sur le génie Génétique.

L’autorité sanitaire européenne est saisie, l’autorisation de culture de Monsanto en Europe est suspendue. Si le danger est avéré, Paris promet de demander l’interdiction de ce maïs transgénique au niveau européen. Pas de commentaire pour l’heure du géant américain de l’agroalimentaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Consolider les liens entre la Chine et l'Europe