DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Louvre : voyage au coeur des Arts de l'Islam

Vous lisez:

Louvre : voyage au coeur des Arts de l'Islam

Taille du texte Aa Aa

Le Louvre a inauguré cette semaine son nouveau département des Arts de l’Islam.

Alors que ces derniers jours ont été marqués par la polémique sur le film et les caricatures du prophète Mahomet, cette nouvelle aile du célèbre musée parisien permet de recentrer le débat sur l’expression artistique.

La plus grande collection d’art islamique d’Europe est désormais exposée au Louvre, dont près de 3.000 oeuvres datant du VIIIè au XIXè siècle. De quoi évoquer la diversité des mondes de l’Islam.

Sophie Makariou, chef du département des arts de l’Islam :

“Cet objet, qui est un grand objet profane, probablement fait pour un Sultan, un personnage éminent pour l’orient islamique, arrive en France peut-être au XVe siècle et il va passer à un domaine religieux puisque il est utilisé pour le baptême des enfants de France”

Ce département des Arts islamiques a pu voir le jour parce que le Louvre comptait déjà une impressionnante collection.
Le Musée des Arts décoratifs a aussi été mis à contribution.

L’aile s’est installée dans la cour Visconti où flotte désormais une sorte de tapis volant géant, qui est en fait la verrière du département. Plus d’explications avec l’architecte et l’ingénieur qui l’ont conçu.

L’architecte Mario Bellini :
“On a pas consciemment voulu dessiner quelque chose qui faisait référence directe à l’Islam comme des tentes bédouines ou des voiles islamiques, etc., mais on a fait quelque chose de libre, de poétique, qui flotte dans l’air et qui est dedans mais qui est prêt à voler”

“On a choisi cette idée de insularité, de libérer le ciel de la cour Visconti de descendre dans les infrastructures notamment parce qu’une partie des œuvres, la moitié des collections sont fragiles, elles ne peuvent pas être exposée à la lumière naturelle”, poursuit l’ingénieur Rudy Ricciotti.

Les visiteurs vont pouvoir effectuer un véritable voyage qui ne s’arrêtera pas au seul monde arabe. De l’Espagne aux confins de l’Inde mongole, les arts islamiques s‘étendent sur trois continents et des siècles d’Histoire.