DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : un mémorial en hommage aux victimes du massacre de Katyn

Vous lisez:

Ukraine : un mémorial en hommage aux victimes du massacre de Katyn

Taille du texte Aa Aa

C’est une page sombre de l’histoire sovétique, le massacre de Katyn, que commémorent, non loin de Kiev, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch et son homologue polonais Bronislaw Komorowski.
Ils ont inauguré un mémorial aux victimes des répressions staliniennes.

“Après l’inauguration officielle, commente notre correspondante à Kiev Eugenia Rudenko, la délégation polonaise a entonné une liturgie à la mémoire des soldats tués.
Pour les polonais, ce mémorial est le quatrième cimetière consacré aux victimes de Katyn.”

Plus de 100 000 personnes ont été inhumées sur le site du mémorial, près de l’ancien village de Bikyvnia.
Parmi elles, on dénombre 3500 officiers polonais executés en 1940.

“C’est une expérience cruciale pour nos nations et dramatique pour notre peuple, qui a vécu dans ce système totalitaire avec une vision commune de l’avenir”, a déclaré le président polonais Bronislaw Komorowski.

Officiers, policiers, intellectuels, des milliers de polonais ont été exécutés, vraisemblablement à Kiev, après que l’URSS a envahi la Pologne en 1939.

Dans le public, une ukrainienne se souvient du jour où son père a disparu, escorté par le NKVD, la police politique de Staline :

“J’avais 5 ans, témoigne-t-telle. Je me souviens que des gens avec des vestes en cuir sont venus chercher mon père à la maison. C’est tout. Après ça, ma mère et moi on est devenues les “ennemies du peuple”.”

Longtemps, l’union sovétique accusera les nazis d’avoir commis de telles exactions.
La responsabilité du NKVD dans le massacre de Katyn sera évoquée vers la fin des années 80 dans la presse soviétique, puis officiellement reconnue en avril 1990, par Mikhaïl Gorbatchev.