DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des tutrices pour booster l'entrepreneuriat au féminin


business planet

Des tutrices pour booster l'entrepreneuriat au féminin

Développer l‘énorme potentiel de l’entrepreneuriat au féminin pour faire face à la crise alors que les femmes représentent moins de 35% des personnes qui exercent une activité indépendante en Europe. C’est la mission d’un réseau de tutrices présent un peu partout en Europe. Nous avons rencontré l’une d’entre elles en Hongrie.

Dans l’ouest du pays, Adrienn Koronczi rejoint comme chaque jour, son usine de production de pièces pour l’industrie automobile et mécanique, accompagnée de son père Lazlo qui a créé cette entreprise il y a maintenant 35 ans.

Aujourd’hui, la PME compte 82 salariés, deux fois plus qu’en 2005. Dans le même temps d’ailleurs, le chiffre d’affaires qui atteint 5,2 millions d’euros a lui, été multiplié par 8.

Depuis 10 ans, Adrienn enseigne aussi les techniques de management et c’est donc tout naturellement qu’elle a rejoint le Réseau européen de tutrices pour l’entrepreneuriat au féminin. Le Réseau est présent dans 17 pays, il compte 200 tutrices, dont 12 en Hongrie.

Depuis un an, Adrienn a pris sous son aile, deux jeunes dirigeantes d’entreprise : deux tutorées qu’elle aide dans la recherche de financement ou dans l‘élaboration de leur réseau. “C’est ma principale motivation : partager mon expérience dans les affaires au niveau national et international, en particulier au sein de petites et moyennes entreprises,” souligne la jeune femme, “grâce à cela, je peux aider mes tutorées dans la réussite de leur business.”

Adrienn s’entretient au moins une fois par semaine avec chacune de ses tutorées. Elle les voit une fois par mois et ce jour-là, c’est Bernadett Vucsko qui lui rend visite. Bernadett a lancé il y a un an, une société d’informatique. Comme la plupart des nouveaux entrepreneurs, elle avait beaucoup de mal à s’y retrouver dans les méandres de la comptabilité. Et c’est sur ce point en particulier que sa tutrice l’a beaucoup aidé. “Le résultat de tout cela,” explique la jeune dirigeante, “c’est que maintenant, je sais exactement ce que je dois attendre de mon comptable, à quoi je dois faire attention et de quelle manière je dois planifier les choses pour que les résultats de mon entreprise soient à la hauteur.”

Adrienn apprécie aussi beaucoup les échanges que lui apporte son implication dans ce réseau de tutrices. D’ailleurs, cette activité, totalement bénévole, lui permet aussi indirectement, de développer ses propres activités. “Grâce à ce programme de tutorat, on rencontre de nouveaux entrepreneurs,” affirme-t-elle, “et je pense que la création d’un tel réseau est vraiment importante.”

Selon elle, “les clés du succès sont exactement les mêmes que l’on soit un homme ou une femme comme la discipline, l’approche positive, la capacité à travailler en équipe et aussi bien sûr, être toujours à l’affût de l’innovation.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

business planet

Grèce : des clusters pour faire face à la crise