DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : vraie ouverture ou stratégie pour gagner du temps ?


Syrie

Syrie : vraie ouverture ou stratégie pour gagner du temps ?

Une bombe tuant une personne a explosé hier à Damas non loin d’une conférence des membres de l’opposition syrienne autorisée par Bachar al-Assad. Ils demandent une transition pacifique après 18 mois de conflit meurtrier.

Cette conférence pour le salut de la Syrie n‘était pas reconnue par les rebelles. Ces derniers ont dénoncé une “illusion d’ouverture” alors que plusieurs opposants ont encore été arrêtés ces derniers jours.

Cette demande de transition intervient alors que Lakhdar Brahimi l‘émissaire spécial de l’ONU et de la Ligue Arabe doit rendre compte ce lundi des résultats de sa première mission en Syrie depuis sa prise de fonction le 1er septembre dernier.

“La conférence demande à Lakhdar Brahimi d’appeler à une conférence internationale sur la Syrie où toutes les parties concernées pourront jouer leur rôle pour débuter une transition vers un régime démocratique”, affirme Khalil al-Sayed du Parti National pour le Développement.

En attendant, les combats se poursuivent. L’aviation syrienne a bombardé plusieurs bastions rebelles à travers le pays comme à Homs dans le centre et à Deir Ezzor dans l’est notamment à Boukamal, une ville stratégique à la frontière irakienne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Bélarus attend les résultats d'un scrutin verrouillé