DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Annonce d'élections anticipées en Catalogne


Espagne

Annonce d'élections anticipées en Catalogne

L’hymne catalan deviendra-t-il un jour l’hymne de l’Etat Catalogne ? C’est en tout cas la volonté d’Arthur Mas, le président indépendantiste catalan.

Lors d’un discours-fleuve prononcé devant le Parlement régional de Catalogne, il annonce la tenue d‘élections anticipées pour le 25 novembre prochain, soit deux ans avant la date prévue. Il réclame aussi un droit à l’autodétermination.

“Etant donné les manifestations massives du 11 septembre dernier et le refus du gouvernement de négocier un pacte fiscal, je suis forcé d’agir en conformité avec mes opinions et mes engagements”, a-t-il notamment déclaré.

La région Catalogne est dirigée par un parti nationaliste de droite, le CIU, en froid avec le Parti populaire de Mariano Rajoy. A l’origine de cette brouille figure le refus du chef du gouvernement espagnol d’accorder plus d’autonomie budgétaire à la Catalogne.

Mariano Rajoy, actuellement à New York, s’est d’ailleurs exprimé sur l’annonce de ces élections anticipées : “Je crois en une Espagne qui respecte la Constitution, celle que tous les Espagnols ont votée en 1978 et qui est notre modèle à tous maintenant. J’ajoute qu’il est le plus décentralisé de l’histoire de notre pays.”

Le 11 septembre dernier, jour de fête régionale à Barcelone, plusieurs centaines de milliers de personnes s‘étaient mobilisées en faveur de l’indépendance. Les catalans accusent l’Etat espagnol d‘être à l’origine de la dette abyssale de la Catalogne, à savoir 44 milliards d’euros.
Avant la crise, on comptait 22 % de pro-indépendants, ils sont aujourd’hui plus de 50 %.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violences entre "indignés" et forces de polices à Madrid