DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Ghana prêt à enquêter sur les raids en Côte d'Ivoire

Vous lisez:

Le Ghana prêt à enquêter sur les raids en Côte d'Ivoire

Taille du texte Aa Aa

Le Ghana est désormais prêt à coopérer avec la Côte d’Ivoire. Accra s’est engagé à participer aux enquêtes sur les récents raids meurtriers perpétrés à la frontière entre les deux pays : une frontière fermée par les autorités ivoiriennes depuis vendredi dernier, ce qui paralyse l’activité commerciale dans la région.

“Depuis que les attaques ont commencé, plus rien ne marche” explique cette restauratrice. “On a trop peur. Il y en a assez de la guerre ; nous voulons la paix. Nous avons peur de dormir ici”, ajoute-t-elle.

Depuis le mois d’août, la Côte d’Ivoire a subi une série d’attaques à Noé ou encore à Abidjan. Des raids attribués à des partisans de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, et qui se seraient réfugié au Ghana. Ces attaques ont fait huit morts la semaine dernière.

La Côte d’Ivoire pressait donc le Ghana de réagir, mais Accra envoie des signes contradictoires. Un tribunal ghanéen vient, par exemple, d’accorder la liberté sous caution à l’ancien porte-parole de Laurent Gbagbo alors que la Côte d’Ivoire réclame son extradition.