DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Venezuela à l'assaut du tourisme

Vous lisez:

Le Venezuela à l'assaut du tourisme

Taille du texte Aa Aa

Le Pico Bolívar est le plus haut sommet du Venezuela. Situé dans l’Etat de Merida, dans le prolongement nord de la cordillière des Andes, il culmine à près de 5 000 mètres.

Le téléphérique le plus long et le plus élevé au monde, le nouveau télécabine de Merida est encore en construction.

Partons à la découverte de ce chantier unique.

Nous sommes les premiers journalistes à être autorisés à visiter le site. Ici, 450 ouvriers se relayent 24h/24. Ils luttent quotidiennement contre des conditions météo difficiles, sans parler de l’altitude.

Ils font aussi le maximum pour protéger l’environnement. Le téléphérique se trouve en plein coeur d’un parc naturel, une attention toute particulière est donc portée au recyclage des matériaux.

La sécurité est l’autre priorité. Jusqu‘à présent, aucun accident grave n’est à déplorer.

Deux mille tonnes de matériel sont transportées à chaque voyage.

L’Etat vénézuélien a investi près de 250 millions d’euros dans ce téléphérique.

“Au-delà de l’investissement économique, au-delà de la prouesse technologique ce téléphérique vise à créer une conscience environnementale, à encourager les visiteurs à découvrir la nature, à profiter des activités de haute montagne”, explique
Jaime Bautista, coordinateur du développement du tourisme pour le téléphérique de Merida.

La région de Merida est l’une des destinations favorites des Vénézuéliens.

Le nouveau téléphérique, qui devrait être opérationnel fin 2013, devrait devenir une attraction majeure pour les locaux mais aussi pour les touristes étrangers.

Le gouvernement socialiste du Venezuela a récemment adopté une nouvelle loi en matière de tourisme durable. Elle vise notamment à encourager les villageois à s’impliquer pour développer l‘économie locale.
Certains entrepreneurs déjà établis pointent du doigt les difficultés d’accès.

“Il y a en moyenne trois ou quatre vols, parfois moins pour Merida. Nous manquons de moyens pour faire entrer et sortir les visiteurs. C’est une critique constructive que nous faisons aux autorités. Nous devons augmenter le nombre de vols à destination Mérida”, détaille Dimitri Duarte, Président du groupe Abadia et membre de la Chambre du tourisme de Merida.

Mais la région est difficile d’accès. Entourée de montagnes, il est compliqué d’y attérir.

Le gouvernement veut cependant prouver sa volonté de developper le tourisme dans la région. L’an prochain le salon du tourisme se tiendra à Merida.

La capitale Caracas accueillait cette année la Foire internationale du tourisme. 15 pays étaient représentés et 40 000 visiteurs se sont pressés.

Pourtant entourée par Cuba et la République dominicaine, véritables machines touristiques, le Venezuela a longtemps laissé de côté l’industrie touristique.

“Je pense que le plus gros ennemi du tourisme vénézuélien a été le pétrôle. Il a permis d‘énormes ressources pour le PIB mais a fait oublier d’autres alternatives économiques. Désormais, le pétrôle n’est plus un ennemi et le Vénézuela accorde plus d’attention au tourisme”, explique Carlos Vogeler directeur de The Americas, réseau de l’ Organisation mondiale du tourisme.

Le gouvernement a décidé de se tourner vers ce qu’il appelle le “pétrole vert” et un assouplissement des critères d’attribution de crédits aux entreprises.

“Les taux d’intérêt dans le tourisme ont diminué et s‘établissent, grâce à la nouvelle loi, à 10,5%, ce qui est un taux très attractif au Venezuela. Il peut aller jusqu‘à 7,5% dans les zones d’intérêt touristique. En 12 ans, le nombre d’entreprises touristiques est passé de 3000 à 14 000, soit une augmentation de 300%”, dit Alejandro Fleming, le ministre vénézuélien du tourisme.

La capitale vénézuélienne est réputée pour être l’une des plus dangereuses au monde. Tous les moyens sont donc désormais mis en oeuvre pour redorer son blason en matière de tourisme.

Informations complémentaires :

- Galerie photos Mérida

- Liens utiles

Société vénézuélienne du teléphérique
www.ventel.gob.ve

Office de Tourisme du Venezuela
www.venezuelaturismo.gob.ve

Entreprise publique “Venezolana de Turismo”
www.venetur.gob.ve