DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Webmachine - La stratosphère chatouillée par des ovnis en ballon sonde


Etats-Unis

Webmachine - La stratosphère chatouillée par des ovnis en ballon sonde

Barack Obama est le premier président américain à s’envoler pour l’espace ! Ou presque… Un groupe de supporters a envoyé une petite statuette du président-candidat accompagnée d’une caméra dans la haute atmosphère terrestre en l’accrochant à un ballon sonde, habituellement utilisé par les météorologues. Arrivé à une certaine altitude, le ballon explose et la statuette retombe sur le plancher des vaches . Le but final est évidemment de collecter des fonds pour la campagne de Barack Obama pour l‘élection présidentielle en novembre.

Difficile de traquer qui a, pour la première fois, eu l’idée d’attacher une caméra (et un GPS lorsque les caméras n’en sont pas équipées) à un ballon sonde pour capturer des images de la Terre vue de l’espace, puis de penser à la poster sur le web pour la postérité.
Après une recherche très rapide et non exhaustive sur Youtube, la plus ancienne que l’on ait trouvée date de novembre 2009. Elle a été envoyée par un département de l’université de Houston. Postée dans sa version longue, elle dure un peu plus d’une heure et a été vue par 543 454 personnes. En août 2010, aux Etats-Unis, un père et son fils décident de tenter l’expérience à leur tour. Reprises plusieurs fois, elle approcherait les 400 000 vues. Ils ont été suivis de près par un groupe d’ingénieurs et de designer américains qui ont lâché leur ballon depuis la Californie. Depuis, les caméras attachées à des ballons et leur vidéos se sont multipliées sur le net.

Mais peu à peu des objets ont été embarqués dans des voyages aux motivations variées. Et l’imagination des ingénieurs en herbe est sans limite. Liste à la Prévert d’objets divers et identifiés ayant frôlé la mise en orbite par ballon sonde : un Nexus one, un iphone 4S, une navette spatiale en Lego, un petit bonhomme Lego canadien, un Playmobil, une pomme et un Snoopy, une canette de bière.

Plus poétique, un producteur vidéo a lancé le jouet favori de son fils dans l’espace et en a fait une vidéo où le petit train est animé pour exprimer ses émotions. L’émission web scientifique américaine « The Spangler Effect » a fait s’envoler Beaker, un personnage des Muppets. Des groupes de musique en ont fait des clips avec un robot ou une peluche de singe.

La NASA n’est pas en reste et a aidé des étudiants à envoyer une poule en plastique dans les airs. Enfin, un service de recherche de maisons de retraite à sponsoriser un envoi avec un petit personnage qui hoche de la tête pour signaler le manque de place dans ces structures dans deux états américains.

Le phénomène a finalement été rattrapé par la publicité. Google a envoyé des petits androids. Samsung s’est associé à une petite société d’aérospatiale pour lancer un téléphone Galaxy tenu par un petit robot. Une banque a lancé un Macbook. Un fabricant de protection pour iPad en a envoyé un dans les airs. Toshiba a bizarrement attaché une chaise à l’un de ces ballons sondes pour vanter une télévision. Et plus insolite, des fabricants de tentes ont envoyé un modèle déplié toucher le plafond terrestre : caractère improbable des images garanti.

Poussant le concept encore plus loin, une entreprise a envoyée une canette de soda pour vanter le bien de ses kits et ustensiles pour envoyer vous-même des objets dans les hautes sphères de l’atmosphère. Il vous en coûtera tout de même 550 dollars (425 euros) pour un kit complet. Sinon, le site Popular Mechanic peut aussi vous montrer comment faire.

Prochain article

monde

Hongrie: ouverture du procès de la catastrophe de la boue toxique