DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les policiers ont-ils été trop violents en Espagne ?

Vous lisez:

Les policiers ont-ils été trop violents en Espagne ?

Taille du texte Aa Aa

Polémique en Espagne au lendemain de violents affrontements survenus autour du Parlement à Madrid. Plus de 60 personnes ont été blessées, dont 27 policiers.

1500 hommes avaient été déployés pour encadrer un rassemblement anti-austérité, qui a dégénéré.

Des forces de l’ordre accusées aujourd’hui de brutalités. Elles auraient, notamment, tiré des balles en caoutchouc et abusé des coups de matraques envers les manifestants.

“Les policiers ont perdu le contrôle de la situation et se sont montrés excessifs”, s’indigne Eduardo Madina, le chef du groupe socialiste au parlement. “On peut faire, désormais, clairement la différence avec notre manière de gérer les manifestations, quand nous étions au gouvernement”.

“Occuper le Congrès ou tenter d’intimider les députés, c’est évidemment une atteinte à l’ordre constitutionnel et à la loi que nous ne pouvions tolérer, et la police a superbement réagi”, réplique Jorge Fernández Díaz, le ministre de l’Intérieur.

Des milliers de personnes s‘étaient réunies hier soir pour protester contre la cure d’austérité imposée au pays. D’autant que le gouvernement Rajoy pourrait annoncer demain (jeudi) avec le budget 2013, de nouvelles mesures anti-crise.