DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : manifestations tendues contre l'austérité

Vous lisez:

Grèce : manifestations tendues contre l'austérité

Taille du texte Aa Aa

A Athènes, la tension était extrême hier entre les forces de l’ordre et certains protestataires. Des cocktails Molotov ont été jetés ainsi que des pierres. Les forces de l’ordre ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes.
 
Les affrontements se sont poursuivis pendant plus d’une demi-heure aux abords du parlement et en marge d’un grand défilé pour dénoncer un nouveau train d‘économies que le gouvernement s’apprête à adopter sous la contrainte de ses créanciers de la troïka UE-BCE-FMI.
 
Plus de 50 000 personnes se sont mobilisées dans tout le pays pour cette troisième grève générale depuis le début de l’année. Un mouvement soutenu par Alexis Tsipras, le leader de Syriza, la gauche radicale grecque :
 
“Si la coalition de Monsieur Samaras ne peut pas protéger les droits de la société grecque, et accepte et co-signe les mesures barbares qui mènent à un holocauste grec, alors la voix du peuple grec à toute sa place”, affirme Alexis Tsipras, le leader de Syriza, la gauche radicale grecque.
 
Le Premier ministre Samaras doit présenter ce jeudi à ses alliés de coalition son nouveau plan d‘économies de 11,5 milliards d’euros. Le parlement grec doit l’adopter avant le sommet européen du 18 octobre. Un préalable avant le déblocage de 31,5 milliards d’euros de prêts dont Athènes a cruellement besoin.