DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israel : y aura-t-il une guerre contre l'Iran ?

Vous lisez:

Israel : y aura-t-il une guerre contre l'Iran ?

Taille du texte Aa Aa

Depuis quelques mois, on la dit imminente et tout est fait en Israël pour montrer que l’on s’y prépare: la guerre contre l’Iran aura t-elle lieu? L’Etat hébreu n’a pas le soutien de Washington, peut il alors se permettre d’y aller seul? Menace réelle ou coup de bluff?

En tous cas, Benjamin Netanyahu le martèle: l’Iran pourrait avoir l’arme nucléaire d’ici six mois, et il y a urgence : “Le monde nous dit : “attendez, il y a encore du temps”, moi je dis : “attendre pourquoi? Jusqu‘à quand?” Ceux qui au sein de la communauté internationale refusent de mettre une ligne rouge devant l’Iran n’ont pas le droit moral de placer une ligne rouge devant Israël.”

Une déclaration qui a encore tendu les relations entre Tel Aviv et Washington. Dans la foulée, la Maison blanche faisait savoir que Barack Obama refusait de rencontrer le Premier ministre israélien, en marge de l’assemblée générale de l’ONU. Un Benjamin Netanyahou qui affiche publiquement son soutien à Mitt Romney.

De l’eau dans le gaz donc entre les deux alliés, même si l’on veut croire aux Etats Unis qu’Israël ne prendra pas de décision unilatérale, et que la voix diplomatique est encore possible.

Plusieurs fois, Benjamin Netanyahu a laissé entendre que s’il le fallait, Israël déciderait seul. Mais de plus en plus de voix se font entendre y compris au sein du gouvernement contre cette intervention. Le parti religieux Shass y est opposé et même Ehud Barak commence à émettre des doutes.

La population est largement conditionnée à cet éventualité, à coup de distribution de masques à gaz, tests d’un système d’alerte par sms, etc, mais 6 israéliens sur 10 sont contre une attaque sans le soutien des Américains. Régulièrement, des manifestations ont lieu devant le domicile du ministre de la Défense, et sur le web, une campagne pacifique lancée par un graphiste israélien, intitulée “we love Iran” fait un tabac. Des iraniens y ont même répondu.

Autre initiative pour la paix, très remarquée, un clip de Shimon Peres, habilement façonné pour plaire à la nouvelle génération. C’est ainsi que le président, prix Nobel de la paix, lançait il y a quelques mois sa page Facebook. Un message on ne peut plus clair.

Au final, c’est Benjamin Netanyahou qui tranchera. Les élections en Israël n’auront lieu qu‘à l’automne prochain.