DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La crise domine le mondial de l'automobile de Paris


économie

La crise domine le mondial de l'automobile de Paris

Le mondial de l’automobile de Paris s’ouvre sur fond de crise de l’industrie. La baisse des ventes affecte la plupart des constructeurs européens : Volkswagen, Renault, Fiat ou encore PSA Peugeot Citröen qui a annoncé la suppression de 8000 emplois en France et la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-bois en région parisienne. Et le marché n’est pas très confiant pour 2013. Au mieux, il table sur une stabilisation des ventes.

“L’industrie est vraiment malade”, explique Paul Ingrassia, rédacteur en chef adjoint de l’agence Reuters. “Lors d’un salon de l’auto, on parle habituellement de voitures. Mais cette année, on parle surtout d‘économie. Il y a beaucoup de surcapacité dans le segment milieu de gamme. Des entreprises comme Renault, Opel, et surtout Peugeot Citroën et Fiat, ont toutes trop de voitures et pas assez d’acheteurs à cause de la récession économique qui s’est installée en Europe.”

Les ventes de voitures sur le Vieux continent ont reculé de plus de 7% entre janvier et août. L’Italien FIAT accuse la plus forte baisse (-17,1%) devant Renault (-16,3%) et PSA Peugeot Citroën (-13,5%). L’Américain Ford n’est pas épargné non plus par la crise qui touche la zone euro. Il a annoncé cette semaine la suppression de plusieurs centaines d’emplois pour faire face à une perte d’environ 800 millions d’euros.

Seule éclaircie au tableau : Toyota qui devrait augmenter ses ventes cette année en Europe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Sixième mois consécutif de hausse du chômage en Allemagne