DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Faut-il fermer le Parlement européen de Strasbourg ?


the-network

Faut-il fermer le Parlement européen de Strasbourg ?

Bonjour, je suis Chris Burns, bienvenue dans “The Network”, où nous nous connectons avec les décideurs pour aller au coeur d’un sujet. Ils ont chacun 25 secondes maximum pour répondre à une question.

C’est un symbole de la réconciliation de l’après-guerre, un Parlement européen construit le long de la frontière entre deux anciens ennemis qui se sont fait plusieurs fois la guerre, ce qui a provoqué la mort de millions de personnes. D’un côté, l’Allemagne qui abrite la Banque centrale européenne à Francfort, de l’autre, la France qui a sur son sol le Parlement, à Strasbourg. La situation géographique de cette assemblée a aussi un coût : plus de 200 millions d’euros par an pour les infrastructures et le transport de plus de 700 eurodéputés, de milliers de fonctionnaires européens et de plusieurs tonnes de matériel de Bruxelles jusqu‘à Strasbourg.

En ces temps de restrictions budgétaires, les appels à fermer le Parlement de Strasbourg se multiplient. Selon le gouvernement français, le site a été sanctuarisé par les traités européens.

Certains craignent qu’un toilettage des traités rouvre la boîte de Pandore et relance le débat sur qui abrite telle institution et pourquoi. D’autres estiment que la fermeture de Strasbourg serait un geste symbolique de solidarité envers ceux qui souffrent des coupes budgétaires et permettrait aux citoyens de se réconcilier avec une Union souvent critiquée pour ses gaspillages supposés.

Nous sommes à présent avec Rainer Wieland, vice-président du Parlement européen et membre du groupe PPE. Il est partisan du maintien du Parlement à Strasbourg.

Edward McMillan-Scott est également vice-président du Parlement européen, membre du groupe des libéraux-démocrates et coprésident de la campagne en faveur d’un siège unique du Parlement à Bruxelles. Nous sommes aussi avec Jonathan Isaby, à Londres, directeur politique de l’Alliance des contribuables, favorable également à un Parlement uniquement à Bruxelles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the-network

Sortie de route pour l'industrie automobile européenne ?