DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Affaire "Vatileaks" devant le tribunal du Vatican


Vatican

L'Affaire "Vatileaks" devant le tribunal du Vatican

Décrit comme un employé modèle, il était au service du pape depuis 2006.
Ce matin, à 9h30, il affrontera la justice du Vatican pour vol aggravé.
Paolo Gabriele, le majordome de Benoît XVI, doit comparaître devant trois juges, laïques, après avoir subtilisé des dizaines de documents ultra-secrets dans les appartements pontificaux.
Documents, qui, une fois remis à la presse, déclencheront l’affaire “Vatileaks”.
Arrêté en mai, le prévenu, âgé de 46 ans et père de 3 enfants, se présentera libre.
Il risque jusqu‘à 4 ans de prison. Mais Benoît XVI pourrait le gracier, il en a le pouvoir comme tout chef d’Etat.
Réactions, dans les rues de la capitale italienne :

“Le Vatican est un espace très fermé, observe Andréa Sperta, un résident romain. C’est très dur de se faire une idée personnelle. Je ne suis pas sûr que ce qu’on voit dans les médias refète bien la réalité.”

“Bien sûr, tout le monde souhaite qu’une sorte de justice des hommes soit rendue, une justice basée sur des sentiments humains, estime Soeur Noémi. Je ne suis pas Dieu, je ne peux pas juger, donc je reste à l‘écart de cette affaire. Que la volonté de Dieu soit exaucée”

Paolo Gabriele dit avoir voulu dénoncer l’“omerta” et “le royaume de l’hypocrisie” au Vatican, afin de “remettre l’Eglise sur de bons rails”.

Prochain article

monde

Allemagne: enquête pour déterminer l'origine de l'épidémie de gastro-entérite