DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les mauvais payeurs de l'Eglise catholique allemande dans le viseur


Allemagne

Les mauvais payeurs de l'Eglise catholique allemande dans le viseur

Devenir parrain ou marraine ou se marier religieusement sera désormais impossible pour les 24 millions de catholiques allemands qui ne se sont pas acquittés de l’impôt religieux. Les évêques allemands ont publié un décret en ce sens. En Allemagne, les fidèles de chaque religion sont tenus de payer les ministres du culte et les institutions confessionnelles. Le décret provoque la colère des catholiques progressistes.

“En 2006, le conseil pour l’interprétation des lois a clairement affirmé que la sortie de l’institution religieuse ne signifie pas que l’on renonce à sa foi, selon Magnus Lux, membre de l’association “Nous sommes l’Eglise”. Cette différence est importante. Les évêques ne pourront pas dire que, selon la loi allemande, la sortie de l’Eglise est une sortie de la communauté religieuse.”

Les défections des contribuables catholiques sont de plus en plus nombreuses. Ces deux dernières années, 300 000 personnes ont cessé de payer leur impôt à l’Eglise catholique.

“Celui qui ne comprend pas ce lien entre religion et solidarité est déjà hors de l’Eglise, explique un étudiant bavarois. Je ne comprends pas vraiment les gens qui sortent de l’Eglise à cause de l’impôt. Si on croit, et que l’on appartient à ce club, l’Eglise, alors on doit contribuer et s’engager.”

Les catholiques allemands recevront bientôt un courrier les informant de ce qui les attend s’ils refusent de payer l’impôt. Un fidèle averti en vaut deux.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Japon : un typhon se dirige vers la région de Tokyo