DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Alep, ses morts et son patrimoine détruit

Vous lisez:

Syrie : Alep, ses morts et son patrimoine détruit

Taille du texte Aa Aa

L’armée a bombardé plusieurs quartiers d’Alep dimanche, alors que la nuit a été le théâtre de violents combats avec les rebelles dans cette ville désormais dévastée par plus de deux mois d’assauts de part et d’autre.

Alep, une cité inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, avec sa citadelle, sa Grande Mosquée,
ses palais, ses caravansérails, ses bains publics, ses hammams et son souk. Un patrimoine qui constituait il y a peu de temps encore un sujet majeur d’attraction pour les touristes du monde entier, et qui a maintenant en grande partie disparu.

Le souk historique d’Alep n’est ainsi plus que l’ombre de lui-même. Des centaines de magasins aux portes de bois ont été ravagés par les flammes.
En mars puis en juillet, l’Unesco avait appelé toutes les parties impliquées dans le conflit à
“protéger l’héritage culturel” du pays. En vain. Des préoccupations certes bien lointaines dans ces situations. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), ONG basée à Londres, cette
guerre a fait plus de 30 000 morts en un an et demi…