DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

ArcelorMittal confirme la fermeture définitive des hauts-fourneaux de Florange

Vous lisez:

ArcelorMittal confirme la fermeture définitive des hauts-fourneaux de Florange

Taille du texte Aa Aa

629 salariés sont concernés. Le géant de l’acier dit pouvoir éviter les licenciements secs. La direction voudrait investir sur les autres activités du site, mais ne donne pas plus de précision. Le groupe accepterait en outre de laisser le gouvernement français chercher un repreneur pour la filière chaude du site de Moselle.

“Le combat continue pour nous parce que l’annonce qui vient d‘être faite est encore pire que ce que l’on pouvait imaginer. 629 suppressions d’emplois. ArcelorMittal a un discours beaucoup plus ferme que le gouvernement. Il leur laisse jusqu’au 1er décembre, ultimatum pour trouver un repreneur sinon les hauts-fourneaux seront démantelés”, lance Edouard Martin, représentant syndical CFDT.

Le gouvernement français a fait de Florange un symbole de la lutte contre les licenciements par des groupes bénéficiaires. Encore-faut que le ministre du Redressement productif sauve ce symbole.

“Ils m’ont dit, ‘écoutez, laissez-nous deux mois pour que nous puissions trouver une solution de reprise plutôt qu’une solution de fermeture.’ Nous ne voulons pas toujours gérer des plans sociaux, nous pouvons produire de l’acier en France pour les besoins français”, déclarait hier Arnaud Monterbourg.

Les salariés du groupe sidérurgique ne décolèrent pas. A l’image de cette quarantaine de syndicalistes qui bloquaient ce matin les accès des locaux administratifs en Moselle.