DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pussy Riot : Appel repoussé au 10 octobre pour cause de pressions

Vous lisez:

Pussy Riot : Appel repoussé au 10 octobre pour cause de pressions

Taille du texte Aa Aa

Les Pussy Riot sont solidaires face aux pressions dont elles affirment être victimes de la part des autorités russes. Ekaterina Samoutsevitch a récusé ce matin son avocate qui souhaitait vraisemblablement la faire plaider coupable lors du procès en appel de trois membres du groupe. Résultat, la défense tombe à l’eau. Le procès en appel est repoussé au 10 octobre.

“Le gouvernement tente une nouvelle approche. Il envoie des gens pour leur faire peur en leur disant qu’on leur enlèvera leurs enfants. Ils ont essayer la même chose via leurs proches, leurs amis, leurs avocats. Ils essaient de trouver n’importe quel point faible. En clair, ils essaient de les diviser”, souligne l’avocat de la défense Nikolay Polozov.

Condamnées en première instance à deux ans de travaux forcés, les Pussy Riot bénéficient toujours du soutien de leurs supporteurs. Les opposants au groupe punk ont également protester. Ils refusent que les artistes soient relaxées tant qu’elles ne reconnaîtront pas avoir commis un délit. Ce que les intéressées refusent catégoriquement.