DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Recep Tayyip Erdogan dénonce les alliés du régime syrien


Turquie

Recep Tayyip Erdogan dénonce les alliés du régime syrien

Le Premier ministre turc a profité du congrès de son parti, l’AKP, pour réclamer à nouveau le départ de Bachar al-Assad. Ankara a clairement pris partie en faveur des rebelles et accueille 91 000 réfugiés syriens sur son territoire.

“Nous ferons ce qu’un frère devrait faire. Nous continuerons à donner notre soutien logistique au peuple syrien. Nous nous adressons à la Russie, à la Chine, et avec eux à l’Iran. S’il vous plaît, repensez votre attitude actuelle. L’histoire ne pardonnera pas ceux qui se sont mis du côté de ces régimes cruels”, affirme Recep Tayyip Erdogan.

Parmi les invités étrangers présents au congrès de l’AKP, il y avait notamment le président égyptien Mohamed Morsi :

“La deuxième question qui se pose est celle du peuple syrien. Là, sur le sol syrien, le peuple syrien est tué, jour et nuit. Cette tragédie en Syrie nous rend insomniaque. C’est à cela que ça ressemble. Nous serons du côté du peuple syrien jusqu‘à ce que la répression sanglante se termine, jusqu‘à ce que ce régime cruel s’en aille et que le peuple syrien obtienne ses justes droits”.

Le chef du Hamas palestinien Khaled Meshaal a également assisté aux débats durant lesquels Recep Tayyip Erdogan a été réélu à la tête de l’AKP. Il a vanté le modèle turc de démocratie avancée pour tous les pays musulmans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'évolution de l'économie géorgienne au coeur des enjeux politiques