DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Traité européen : les socialistes divisés

Vous lisez:

Traité européen : les socialistes divisés

Taille du texte Aa Aa

En France, le gouvernement socialiste espère faire adopter le traité budgétaire européen, sans le soutien des voix de l’opposition de droite.
Dès l’ouverture du débat parlementaire sur le texte à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a lancé un plaidoyer pour l’Europe : “Formellement, vous allez être appellés à voter sur la ratification du traité mais à travers votre vote c’est sur la réorientation de l’Europe que je vous appelle à vous prononcer”.

Plusieurs députés de gauche entendent s’opposer à la ratification. Lors d’un vote en interne, au sein du groupe socialiste, 13 ont voté contre, et deux se sont abstenus. Selon Mathieu Hanotin, député de Seine- Saint-Denis, une vingtaine de socialistes seraient contre la signature : “Sont inclues dans ce traité des contreparties en terme de réformes structurelles pour les pays que l’on va aider qui sont trop importantes et qui ne vont faire qu’une chose, sanctuariser d’un côté l’Europe des riches et d’un autre côté l’Europe des pauvres, et on ne sortira pas de la crise comme ça”.

Farouchement opposés au texte hérité du quinquennat de l’ancien président Sarkozy, l’extrême-gauche a rassemblé y a deux jours à Paris des milliers de manifestants, contre un traité accusé de promouvoir l’austérité.