DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un politicien italien arrêté dans une affaire de détournement de fonds

Vous lisez:

Un politicien italien arrêté dans une affaire de détournement de fonds

Taille du texte Aa Aa

En Italie, Franco Fiorito a été interpelé ce mardi par des policiers de la brigade financière, dans le cadre d’une enquête sur une affaire de corruption. L’homme est l’ancien chef du parti de centre-droit, Le Peuple de la Liberté (PDL), la formation de Silvio Berlusconi, pour la région du Latium. Il est soupçonné d’avoir pioché dans les caisses de son parti pour des dépenses privées. On parle de plus d’un million d’euros, ayant servi à financer voitures, logement, repas et vacances.

Franco Fiorito a nié toute pratique illégale. Son avocat ajoute, en guise de défense, qu’en Italie, lorsque de l’argent public entre dans les caisses d’un parti, il devient de l’argent privé. Mais pour les enquêteurs, il y a soupçons de détournement de fonds.

Ces suspicions ont déjà coûté son poste à Renata Polverini, la présidente du conseil régional, également membre du PDL. Elle nie être impliquée dans le scandale mais elle a démissionné la semaine dernière. Plusieurs autres conseillers régionaux du Latium sont dans le collimateur de la justice pour avoir utilisé des fonds publics afin notamment d’organiser des soirées déguisées.

Après les frasques de Silvio Berlusconi, ce scandale constitue un motif d’embarras pour le parti de l’ancien Premier ministre. Des législatives sont prévues en avril prochain. Dans le même temps, d’autres régions italiennes sont visées par des affaires similaires. Ce qui ternit un peu plus l’image de la classe politique italienne.