DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie envisage de mener des opérations militaires sur le sol syrien


Turquie

La Turquie envisage de mener des opérations militaires sur le sol syrien

Un climat de grande tension régnait mercredi soir au siège du gouvernement turc, quelques heures après la mort de cinq civils, tués à la frontière par des obus provenant du territoire syrien. Ankara, qui a qualifié cet incident d’acte d’agression, a aussitôt riposté contre son voisin. Dans un communiqué, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan
indique que les forces armées turques ont bombardé le long de la frontière des cibles identifiées par radar.
 
La Turquie a saisi le Conseil de sécurité de l’ONU et demandé une réunion d’urgence de l’OTAN qui a eu lieu mercredi soir à Bruxelles. “Le territoire turc a été attaqué et des citoyens ont perdu la vie. Il y a une réponse à cela dans la loi internationale, dans les traités de l’OTAN. Et la Turquie est membre de l’OTAN”, a notamment déclaré le vice-premier ministre Bulent Arinc.
 
Plusieurs obus, tirés depuis la Syrie, sont tombés mercredi sur le village d’Akçakale tuant cinq personnes dont une mère de famille et ses trois enfants. Dix autres personnes ont été blessées dont deux très grièvement. Le ministre syrien de l’Information Omran Zoabi a exprimé à la télévision d’État les regrets de Damas : “Les autorités ont lancé une enquête pour connaître l’origine des tirs. Nous exprimons nos condoléances à la famille et aux citoyens turcs qui sont nos frères et nos amis.”
 
Selon les médias turcs, le gouvernement pourrait demander aujourd’hui le feu vert du Parlement pour mener des opérations militaires sur le sol syrien.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grève des mineurs sud-africains : le patronat accepte de revoir les salaires