DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le chômage américain va peser lourd sur la présidentielle


Etats-Unis

Le chômage américain va peser lourd sur la présidentielle

A désormais un mois de l‘élection presidentielle américaine, l’annonce des chiffres officiels du chômage ce vendredi aura sans nul doute un impact important sur la campagne electorale.

Les economistes s’attendent à une faible création d’emplois et avancent ce chiffre : 113.000 nouvelles embauches en septembre, face aux 96.000 d’août dernier. Or, le taux de chomage de septembre devrait atteindre 8,2%.

Le marché du travail reste fragile comme on peut le voir dans cette agence pour l’emploi à Washington.

“Ils m’ont convoqué aujourd’hui et l’entretien c’est bien passé. Je devrais pouvoir décrocher le travail qui me fait vraiment, vraiment envie !”, explique un chercheur d’emploi.

“Je suis au chômage depuis maintenant deux ans. C’est vraiment très dur”, ajoute une femme.

Selon les économistes, les embauches ne suffisent pas pour absorber les nouveaux arrivants sur le marché du travail.
Après avoir reculé pendant 31 ans, la force de travail aux Etats-Unis est augmentation depuis le mois d’août.

La directrice du departement d’emploi du District de Columbia Lisa Maria Mallory :
“Cette tendance troublante touche beaucoup les jeunes. On peut voir le taux de chômage des jeunes parfois dépasser les 40% dans certains secteurs et c’est très déconcertant”.

Et la présidentielle n’aide pas. Prudents, de nombreux employeurs préfèrent attendre l’issue de l‘élections pour embaucher.

Lisa Maria Mallory poursuit :
“On regarde le marché pour voir ce qui se passe, on voit de la croissance mais pas autant de croissance que d’opportunités. Mais on espère que les choses vont se stabiliser une fois l‘élection passée”.

L‘économie américaine doit créer 4,7 millions d’emplois pour retrouver le niveau d’avant la récession de 2007-09.

Pour la première fois depuis la “Grande dépression” le taux de chômage stagne au-dessus de 8% et ce depuis maintenant trois ans.

Stefan Grobe, euronews, Washington :
“Alors que la campagne présidentielle suis son cours, le taux de chômage toujours élevé devrait plaider en faveur de Mitt Romney contre Barack Obama. Aucun président américain n’a jamais été réélu avec un taux de chômage supérieur à 8%. Mais il semble que nous vivons dans une époque totalement différente.”

Prochain article

monde

Le futur Premier ministre géorgien fera sa 1ère visite à l'étranger aux Etats-Unis