Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Egypte : timide révolution dans l'éducation

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Egypte : timide révolution dans l'éducation

<p>Après le printemps arabe, l’Egypte fait face à de nombreux défis et à des incertitudes, notamment concernant le tout nouveau pouvoir en place. Alors quelle place pour l‘éducation ? Cette semaine Learning World vous emmène au Caire pour un gros plan sur l’enseignement en Egypte. </p> <p><strong>Egypte : la longue route des réformes</strong></p> <p>Sous le régime d’Hosni Moubarak, l‘éducation a toujours été négligée. Lors du printemps arabe, enseignants et étudiants étaient nombreux à descendre dans la rue pour réclamer des changements. Alors ont-ils obtenu ce qu’ils voulaient ou la situation est-elle la même ? Quels sont les projets du nouveau gouvernement ? </p> <p>Les étudiants égyptiens semblent satisfaits de voir le changement politique dans leur pays, mais concernant l‘éducation, l’incertitude demeure.</p> <p>Les responsables en charge de l‘éducation restent sourds aux demandes des étudiants car ils ont leur propre projet de réforme : faire renaître l‘éducation et améliorer l’apprentissage.</p> <p><strong>Egypte : combattre l’illétrisme</strong></p> <p>Il semblerait donc que, jusqu‘à présent, l’enseignement public n’a pas beaucoup changé et certains problèmes sont vraiment basiques comme l’alphabétisation. Selon l’<span class="caps">UNESCO</span>, en 2010 près de 65% des femmes et 83% des hommes étaient alphabétisés en Egypte. </p> <p>17 millions de personnes seraient illettrées en Egypte. Malgré les efforts réalisés par des organismes gouvernementaux et des <span class="caps">ONG</span>, l’illettrisme reste un des principaux problèmes des familles les plus défavorisées. La situation des femmes est dramatique: elles seraient 35% à ne savoir ni lire ni écrire en Egypte.</p> <p><strong>Egypte : l’université du Caire</strong></p> <p>Mais le tableau n’est pas aussi sombre. L’université du Caire a réussi à maintenir sa position au classement de Shanghai, qui recense les 500 premières universités mondiales. Mais l’enseignement dispensé correspond-il au marché de l’emploi ? </p> <p>L’université du Caire est considérée comme la plus ancienne université au monde même si les diplômés en médecine, ingénierie et pharmacie sont les seuls à trouver du travail.</p> <p>Cette université est composé de 26 facultés et recense 180.000 étudiants.</p>