DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : une riposte, mais pas de déclaration de guerre à la Syrie

Vous lisez:

Turquie : une riposte, mais pas de déclaration de guerre à la Syrie

Taille du texte Aa Aa

C’est en ces termes que le gouvernement turc déclare avoir agi après les représailles militaires contre le pays voisin suite au bombardement de son territoire. Des opérations violemment critiquées par des manifestants à Istanbul, mais aussi à Ankara.

Le Premier ministre, Recep Tayyip Erdoğan,
avait obtenu plus tôt ce jeudi le feu vert du parlement. Son discours se veut néanmoins rassurant : “Tout ce que nous voulons dans cette région, c’est la paix et la sécurité. C’est là notre intention. Nous ne voulons pas entrer en conflit avec la Syrie.”

Ankara souligne que Damas a reconnu son erreur, ce qui n’a pas empêché l’armée turque de traverser la frontière et de bombarder des positions syriennes.

A l’origine de cette riposte, le bombardement depuis la Syrie du village turc d’Akçakale qui a fait cinq mort mercredi. Le lendemain les victimes, une mère et ses quatre enfants, étaient enterrés par des habitants sous le choc.