DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Baisse du chômage américain : Obama prudent, Romney sceptique


Etats-Unis

Baisse du chômage américain : Obama prudent, Romney sceptique

Barack Obama peut avoir le sourire : la baisse significative du chômage aux Etats-Unis en septembre arrive à point nommé deux jours après le débat où il est apparu en difficulté face à son adversaire Mitt Romney. Un taux de 7, 8 %, c’est du jamais vu depuis près de quatre ans.
Le président sortant s’est toutefois gardé de tout triomphalisme.

“ Il y a trop de familles des classes moyennes qui se battent encore pour payer leurs factures, ils se battaient déjà d’ailleurs bien avant la crise, a déclaré le président américain. Mais la nouvelle d’aujourd’hui n’est certainement pas une excuse pour négliger l‘économie, nous n’allons pas en profiter pour marquer quelques points sur le plan politique. Cela nous rappelle que notre pays est allé trop loin pour reculer à présent.”

Côté républicain, on insiste sur le fait que les créations nettes d’emplois en septembre sont inférieures à ce qu’elles étaient en août. Certains estiment même que les chiffres sont tout simplement truqués. Mitt Romney, lui, a son explication : “ La principale raison de cette baisse, c’est que de plus en plus de personnes ont tout simplement arrêté de chercher du travail. Et si vous laissez tomber et que vous vous dites “ je reste à la maison”, alors vous n‘êtes plus comptabilisés comme chômeurs.”

Le candidat républicain a fait de la lutte contre le chômage l’axe principal de sa campagne. Il promet de créer 12 millions d’emplois en quatre ans s’il est élu à la Maison Blanche le 6 novembre prochain.

Prochain article

monde

GB : extradition imminente d'Abou Hamza vers les Etats-Unis