DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Démission forcée du Premier ministre en Libye


Libye

Démission forcée du Premier ministre en Libye

Trois semaines : c’est le temps qu’aura duré le mandat de Moustapha Abou Chagour en Libye. Le Premier ministre, investi le 12 septembre dernier, a dû se résoudre à démissionner ce dimanche après le rejet de sa deuxième proposition de gouvernement par l’Assemblée nationale. Il avait, déjà, essuyé un premier échec jeudi dernier. Il faut dire que la tâche n’est pas aisée, il s’agit de réaliser un savant mariage entre représentants des régions libyennes et des différents partis politiques.
Comme le prévoit la constitution de transition, l’Assemblée doit à présent élire un nouveau Premier ministre. En attendant, c’est le gouvernement de transition sortant d’Abdelrahim al-Kib qui est chargé d’assurer l’intérim.

La crise politique continue donc en Libye près d’un an après la chute de Mouammar Kadhafi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Peu d'espoir de retrouver April vivante au Pays de Galles