DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La tension s'intensifie encore un peu plus entre Ankara et Damas

Vous lisez:

La tension s'intensifie encore un peu plus entre Ankara et Damas

Taille du texte Aa Aa

L’artillerie turque a riposté hier après une nouvelle frappe d’obus syrien sur le village turc d’Akçakale.
Il n’y a pas eu de victimes mais la peur s’installe. Mercredi dernier, cinq civils avaient été tués par des tirs syriens dans ce même village.

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan s’est montré extrêmement ferme vis-à-vis de la Syrie :

“Vous devez être prêt à tout moment pour la guerre si cela est nécessaire. Si vous n‘êtes pas prêt pour cela, vous n‘êtes pas un Etat, si vous n‘êtes pas prêt pour cela, vous n‘êtes pas une nation. Et comme le disait nos ancêtres : si tu veux la paix, prépare la guerre”, affirme Recep Tayyip Erdogan.

Ce durcissement entre les deux pays voisins intervient alors que les rebelles syriens ont renforcé leur contrôle de la région frontalière de la Turquie. Ils se sont emparés d’un avant-poste des troupes de Bachar al-Assad, sur une colline qui domine le village turc de Güveççi. En contrebas, ils tiennent toujours leurs positions dans le bourg de Khirbet al-Joz.

A Damas, un attentat à la voiture piégée a visé le
régime de Bachar al-Assad et en particulier le quartier général de la police. Un policier a été tué dans cette attaque menée dans le centre de la capitale syrienne selon ces images tournées par la télévision d’Etat.