DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce: heurts en marge d'une manifestation pacifique contre la visite de Merkel

Vous lisez:

Grèce: heurts en marge d'une manifestation pacifique contre la visite de Merkel

Taille du texte Aa Aa

Les manifestations sont très fréquentes en Grèce depuis la multiplication des mesures d’austérité, mais ce mardi à Athènes, c’est la visite de la chancelière allemande qui a alimenté les protestations. Et les actes de brutalité de part et d’autre ont attiré les caméras. Des violences qui éclipseraient presque la manifestation pacifique de milliers de Grecs. Ils dénoncent la politique d’austérité prônée par l’Allemagne. Une colère qui frôle la haine quand quelques manifestants s’affichaient avec des uniformes et des drapeaux nazis.
Loin de ces messages d’hostilité, les leaders du principal parti d’opposition de la gauche radicale Syriza et de son alter-ego allemand Die Linke
lançaient un message de solidarité greco-allemande.
“Nous sommes venus ici pour montrer notre solidarité avec le peuple grec, précisait Bernd Rixinger de Die Linke. En tant que parti de gauche, nous sommes opposés au pacte fiscal et au Mécanisme européen de stabilité. Nous ne voulons pas que les retraités, les salariés et les chômeurs paient. Nous ne voulons pas que les Grecs dilapident leurs biens publiques”.

“Notre message est commun, a ajouté le dirigeant de Syriza. La tradition démocratique en Europe ne laissera pas le peuple grec, un peuple européen, devenir un cobaye de la crise et la Grèce devenir un cimetière social. Nous remporterons la bataille finale, car la justice est de notre côté”.

La manifestation pacifique a rassemblé environ 25 000 personnes, selon certaines sources. C’est la plus importante depuis des mois à Athènes.

Avec AFP et Reuters