DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle américaine: Romney est en position de force

Vous lisez:

Présidentielle américaine: Romney est en position de force

Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, l’issue de la présidentielle du 6 novembre est des plus indécise, le débat, la semaine dernière, entre les deux candidats ayant apparemment rebattu les cartes. Les sondages publiés ce mardi placent le candidat républicain Mitt Romney, au mieux en tête ou du moins à égalité avec Barack Obama. Et même s’il y a, comme toujours, une marge d’erreur, cela indique néanmoins que le président sortant ne peut plus rester sur la défensive, s’il souhaite l’emporter. Mais Barack Obama ne semble pas s’en inquiéter.

“Après le débat, a lancé le candidat démocrate en meeting à San Francisco, beaucoup de gens sont venus me voir pour me dire ‘ne soyez pas si poli, ne soyez pas si gentil’. Mais je veux que tout le monde comprenne, ce qui a été présenté (par M. Romney), ce n‘était pas des qualités de chef, mais des qualités de bateleur”.

Un des sujets qui a retenu l’attention lors du premier débat, c’est la volonté de Mitt Romney de couper les crédits à la chaine de télévision publique PBS, connue pour diffuser notamment une émission pour enfant avec un célèbre poussin appelé “Big Bird”. Depuis, le camp démocrate utilise ce fameux “Big Bird” pour tourner en dérision les propositions républicaines. Ce qui n’est évidemment pas du goût de Mitt Romney, qui l’a fait savoir lors d’un meeting ans l’Iowa.

“Les temps sont durs, les dossiers sont difficiles, a estimé le candidat républicain. Et donc, je me gratte la tête quand je vois le président parler de la nécessité de sauver ‘Big Bird’. Je pense que nous devrions avoir un Président qui s’attache plutôt à sauver les Américains, les emplois et notre avenir”.

“Plusieurs jours après le débat de Denver, commente Stefan Grobe, correspondant d’euronews aux Etats-Unis, Romney continue de faire les gros titres de la presse. Et il domine les sondages. Obama paie ainsi le prix de sa passivité. A présent, tout le monde attend le débat jeudi entre les 2 candidats à la vice-présidence. Beaucoup estiment que Joe Biden va tout donner pour redresser la barre du camp Obama. Mais ce n’est pas sans risque”.