DERNIERE MINUTE

Les chiffres du mois de juillet sont tombés en Grèce, le taux de chômage a dépassé la barre des 25%, rejoignant celui de l’Espagne. C’est deux fois plus que la moyenne européenne. Un an plus tôt la Grèce comptait 18% de chômeurs, soit une augmentation de presque 43% en 12 mois. “Maintenant c’est très dur pour ma mère comparé aux années précédentes, dit Fiorella, une jeune fille de 19 ans. Cela fait deux ans qu’elle n’a rien trouvé.” “Je ne pense pas qu’il y ait du boulot dans ce pays, rajoute Antonis, qui travaillait dans le bâtiment. C’est une blague. Ils ont joué avec nous depuis plus de 20 ans. Il y a de l’argent seulement pour quelques-uns.”

Le chômage pourrait atteindre jusqu‘à 29% en 2013.
Dans la rue les étudiants manifestaient, eux, contre la disparition des bus scolaires dans certaines régions, conséquence des restrictions budgétaires. Certains ont du mal à rejoindre l‘école, leurs parents, parfois chômeurs, ne pouvant leur payer un taxi.