DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lance Armstrong accusé de dopage par ses anciens coéquipiers


Sport

Lance Armstrong accusé de dopage par ses anciens coéquipiers

Lance Armstrong a gagné sur la route sept Tours de France mais il va peut-être les perdre sur tapis vert. Le champion américain aurait pris de l’EPO, des hormones de croissance, de la cortisone et de la testostérone durant l’essentiel de sa carrière. C’est en tous cas ce qu’affirme l’USADA, l’Agence américaine antidopage, dans un dossier de 1.000 pages transmis à l’Union cycliste internationale.

Un dossier qui s’appuie sur les témoignages de 11 anciens coéquipiers du Texan, parmi lesquels George Hincapie et Floyd Landis. Les deux hommes auraient raconté aux enquêteurs de l’USADA que leur leader se faisait des transfusions sanguines et qu’il leur fournissait des produits dopants.

Autre élément à charge: Lance Armstrong aurait versé quelque 800.000 euros à Michele Ferrari, un docteur à la réputation sulfureuse, avec qui, malgré ses dires, il n’aurait jamais cessé de collaborer.

Le plus célèbre des rescapés du cancer n’a jamais été contrôlé positif, mais les passionnés de cyclisme rencontrés dans les rues de Paris ne croient pas pour autant à son innocence. Ainsi ce touriste norvégien qui “trouve tout ça dommage parce que”, dit-il, “le cyclisme est un sport génial qu’il suit chaque été.”

Sur un réseau social, le principal intéressé, qui a toujours nié les faits qui lui sont reprochés, a simplement fait savoir qu’il n‘était “pas affecté” par toute cette agitation médiatique et juridique.

Prochain article

Sport

Armstrong : l'Agence américaine antidopage envoie un rapport accablant à l'UCI