DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de clonage pour les dinosaures : l'ADN est périmé !

Vous lisez:

Pas de clonage pour les dinosaures : l'ADN est périmé !

Taille du texte Aa Aa

Mauvaise nouvelle pour les dinosaurophiles : les chances de voir un jour un “Jurassic Park” avec de vrais dinosaures viennent de s‘évanouir dans les limbes du temps.
Selon une étude très sérieuse de la revue Proceeding of the Royal Society B, menée sur des os de moa (oiseau de Nouvelle Zélande dont l’espèce est aujourd’hui éteinte), des chercheurs montrent que l’ADN ne peut survivre pendant des millions d’années.

En réalité, il se dégrade de moitié après exactement 521 ans, puis la moitié de ce qu’il en reste met aussi 521 ans à disparaître, et ainsi de suite… Au final, l’information génétique est illisible à partir de 1,5 million d’années et complètement détruite après 6,8 millions d’années. Or, 65 millions d’années nous séparent de la disparition des dinosaures…

Impossible, donc de cloner un jour un diplodocus ou autre charmant mastodonte. Ainsi, pas la peine de conserver les précieuses gouttes d’ambre contenant des moustiques préhistoriques qui contiendraient, eux, d’hypothétiques gouttes de sang de dinosaure. On ne verra pas non plus le clone d’un “Pegomastax africanus”, ce croisement entre un oiseau, un vampire et un porc-épic, âgé de 100 à 200 millions d’années, découvert récemment par un scientifique américain.

En revanche, peut-être y-a-t-il encore un espoir pour les mammouths ou les dodos, disparus il y a moins longtemps, à condition que leur ADN soit conservé à -5 °C.

Il ne reste plus, pour se faire quelques frayeurs, qu‘à relire Michael Crichton et se repasser l’intégrale des Jurassic Park. Ou encore de se replonger dans le Voyage au centre de la Terre, Godzilla ou… Le Petit Dinosaure.