DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accord à l'UE sur des sanctions financières contre l'Iran


monde

Accord à l'UE sur des sanctions financières contre l'Iran

Les ambassadeurs de l’UE se sont mis d’accord vendredi sur un important renforcement des sanctions contre l’Iran, visant notamment les transactions financières avec les banques iraniennes, l’interdiction d’importations de gaz et le commerce, selon des diplomates.

Ce nouveau train de sanctions, qui forme selon un diplomate européen “un ensemble très robuste”, sera entériné lundi par les ministres des Affaires étrangères.

L’UE “va notamment décider pour la première fois de frapper le secteur des télécoms”, en particulier les entreprises de ce secteur soupçonnées de soutenir financièrement le régime, a précisé un diplomate.

Toutes les transactions financières entre les banques européennes et les banques iraniennes seront soumises à une interdiction de principe au-delà d’un certain seuil, “relativement bas”, a-t-il ajouté.

Il sera toutefois possible de solliciter une autorisation dans certains cas, notamment pour payer des transactions commerciales autorisées comme les achats d’alimentation, d‘équipement médical, ou à des fins humanitaires.

En outre, les assurances crédit à l’exportation de court terme seront interdites, comme l‘étaient déjà celles de moyen et de long terme.

Par ailleurs, les importations de gaz iranien seront également interdites, une mesure qui touche un volume peu important mais vient s’ajouter à l’interdiction d’importation de pétrole iranien en vigueur depuis juillet.

L’exportation de matières pouvant servir aux programmes nucléaire et ballistique iranien tels que le graphite ou l’aluminium sera également prohibée vers l’Iran.

D’autres mesures sont prévues, comme l’interdiction d’enregistrer des navires iraniens ou de fournir à l’Iran des nouveaux pétroliers, ainsi que le gel des avoirs d’une trentaine de nouvelles sociétés, essentielement dans le domaine bancaire et le secteur pétrolier.

(AFP)

Prochain article

monde

Prix Nobel : émotion et surprise pour les dirigeants européens