DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le système éducatif attaqué par la crise


learning world

Le système éducatif attaqué par la crise

En partenariat avec

Un exode croissant des jeunes diplômés, des mesures d’austérité qui frappent le secteur public, des frais exorbitants dans le secteur privé: l‘éducation est au cœur de la récession européenne. Cette semaine dans Learning World, nous explorons l’impact de la crise économique en Europe sur l‘éducation.

Espagne : une fuite des cerveaux ?

Près de la moitié des jeunes Espagnols sont au chômage, ce qui signifie qu’un nombre de plus en plus important d’entre eux sont en train de quitter le pays et de chercher du travail à l‘étranger. Peut-on véritablement parler d’une fuite des cerveaux ? Et quels sont les défis ?

En Espagne, le taux de chômage atteint 25% et plus d’un jeune actif sur deux ne travaille pas.
Résultat: de nombreux diplômés poursuivent leurs études faute de perspective sur le marché de l’emploi.

http://www.upv.es/index-en.html

http://www.uv.es/uvweb/college/en/university-valencia-1285845048380.html

http://www.expansion.com/agencia/efe/2012/09/20/17632985.html

http://www.expansion.com/agencia/efe/2012/09/05/17588822.html

http://www.laopiniondemalaga.es/economia/2012/09/10/ue-espana-esfuerce-reducir-paro-juvenil/532780.html

Grèce: le prix de l’austérité

Quand les temps sont durs, certains décident de migrer d’un pays à l’autre tandis que dans l‘éducation, les élèves passent du privé au public. C’est compréhensible, mais en Grèce, ces changements mettent une pression énorme sur le système.

12 septembre 2012: c’est la rentrée en Grèce et pourtant les écoles sont vides. Les enseignants sont en grève pour protester contre les nouvelles mesures d’austérité. Depuis 2010, la crise accentue encore plus le manque de financement de l’éducation publique. Les écoles privées s’en sortent mieux mais deviennent inabordables pour de nombreuses familles.

Brésil : l’eldorado des Portugais

Le Portugal connait aussi une hémorragie. Des milliers de Portugais ont quitté le pays direction les anciennes colonies. De plus en plus d’enseignants au chômage sont attirés par le Brésil, où les salaires peuvent atteindre des sommes bien plus élevés qu’au Portugal. Transformer la crise en opportunité, c’est ce qu’a fait, Joao, professeur d‘économie. Il s’est installé au Brésil. Un choix qu’il ne regrette pas.

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Egypte : timide révolution dans l'éducation