DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nobel de la Paix : les citoyens européens sont divisés

Vous lisez:

Nobel de la Paix : les citoyens européens sont divisés

Taille du texte Aa Aa

L’attribution du prix Nobel de la Paix à l’Union européenne n’a pas non plus laissé indifférent les citoyens en Europe, nombreux à débattre sur les réseaux sociaux. L’UE méritait-elle ce prix? Dans les rues de Berlin, la question divise. “Depuis 1945, il n’y a plus eu de grandes guerres en Europe. Je pense que l’Union européenne y est pour quelque chose si rien ne s’est passé depuis”, dit un homme. “J’ignore pourquoi elle a reçu le prix. Elle n’a pas œuvré tant que cela pour la paix. Je pense que d’autres le méritaient davantage” souligne un autre.

A Paris aussi le débat divise entre d’un côté, ceux qui jugent que l’UE a réussi a installer durablement la paix, et de l’autre, ceux qui pensent que le prix aurait dû être attribué un individu. “On sait que par le passé, oublier l’Union c‘était aller vers le nationalisme, vers des partis extrémistes, et donc vers des politiques qui ont conduit à la guerre. Donc, le prix Nobel de la Paix pour une Union qui depuis 60 ans préserve la paix au sein de ce continent, c’est une belle réussite” explique un passant. Un autre a une vision différente du Nobel de la Paix. «C’est quelque chose de symbolique, et un symbole ça s’attribue plus à un être humain qu‘à une entité quelle que soit l’action menée en faveur de la paix.”

A Madrid, où l’on célébrait ce vendredi la fête nationale, ce prix ne fait également pas l’unanimité, surtout dans le contexte de crise économique actuelle. « L’Union européenne ne le mérite pas. Elle n’a rien fait par exemple pour la Syrie,” souligne un Madrilène. «L’Union européenne a le prix Nobel de la Paix mais elle ne me permet pas de manger”, dit un autre.

A Athènes, ce Nobel de la Paix est également très critiqué par une population qui souffre, encore plus que les autres citoyens de l’UE, des mesures d’austérité. «Il y a tellement d’inégalités au sein de l’Union. Et les pays du l’Europe du nord n’aiment plus beaucoup ceux du sud”, lance un Grec. « L’Europe n’a pas contribué à la stabilité. Si ça avait été le cas, on ne serait dans cette situation désastreuse”, ajoute une femme.

De Berlin à Athènes, comme partout en Europe, ce prix Nobel de la Paix n’a pas fini les d’enflammer les débats!