DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Nobel à l'UE, "erreur tragique" selon Vaclav Klaus

Vous lisez:

Le Nobel à l'UE, "erreur tragique" selon Vaclav Klaus

Taille du texte Aa Aa

Les représentants des institutions européennes se sont félicités de l’obtention du prix Nobel de la paix. En premier lieu, José Manuel Barroso, le président de la Commission Européenne, is aussi Martin Schulz le président du Parlement européen, qui a réagit depuis Vienne: “Je le vois comme une invitation à faire avancer l’intégration européenne et c’est un appel à construire et non pas à négliger l’Europe.” a-t-il déclaré.

A l’heure où l’Union en crise est en redéfinition constante de ses prérogatives, ce prix vient rappeler qu’elle était à l’origine un projet de paix.

“L’Europe est pleine de monuments pour ceux qui sont tombés pendant la guerre, et non devons leur être reconnaissant pour leur sacrifice” a réagi Romano Prodi, ancien président de la Commission Européenne. “Maintenant, depuis trois générations nous sommes en paix, nous sommes heureux: vous avez vu ce qui s’est passé au-delà des frontières de l’UE, en Yougoslavie, vous voyez ce qui se passe au Sud de la Mediterrannée, donc vive l’Europe pour la paix!” a-t-il ajouté.

La classe politique européenne n’a cependant pas réagi d’une seule voix. L’eurosceptique président tchèque Vaclav Klaus est choqué par ce choix. Il se demande même qui osera venir chercher le prix: “Je pense que c’est une erreur tragique. Le prix Nobel a toujours été attribué à des individus qui se sont dédiés à une cause particulière et ont fait preuve d’efforts spécifiques dans ce sens. L’attribuer à une institution, dans ce cas une institution bureaucratique, vide le prix de son sens.” estime-t-il.

Ce prix est quelque peu à contre-courant de l’opinion du moment en Europe. Les populations des pays les plus durement frappés par la crise économique ont beaucoup de reproches à attribuer à Bruxelles, à l’image de ces indignés espagnols.