DERNIERE MINUTE

Baumgartner : "Je voulais juste rentrer vivant"

Vous lisez:

Baumgartner : "Je voulais juste rentrer vivant"

Taille du texte Aa Aa

Sur son avant-bras, Felix Baumgartner a un tatouage “Born to fly”. L’homme est né pour voler, c’est sûr.
L’Autrichien est un habitué des défis depuis son adolescence et considérait son saut depuis les confins de l’atmosphère comme son dernier objectif à atteindre : “Laissez moi vous dire que quand on est au sommet du monde, a-t-il expliqué, on est si humble qu’on ne pense plus à battre des records, on ne pense pas aux données scientifiques, la seule chose que l’on souhaite, c’est rentrer vivant parce qu’on ne veut pas mourir devant ses parents, sa petite amie et tous les gens qui regardent. C’est bien plus difficile que tout ce que j’ai fait jusque là, et je crois que j’en ai fini.”

Ce défi, géré par une équipe de 100 personnes, va permettre aussi de contribuer à la recherche médicale pour les astronautes.