DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Cambodge en deuil après la mort de N. Sihanouk


Cambodge

Le Cambodge en deuil après la mort de N. Sihanouk

Drapeaux en berne au Cambodge. Le pays est en deuil. L’ancien roi Norodom Sihanouk, est décédé, ce lundi, en Chine, d’une crise cardiaque à l‘âge de 89 ans. Depuis plusieurs années, l’ancien dirigeant du pays se rendait à Pékin pour être soigné. Son fils le roi Sihamoni et le Premier ministre sont partis pour la Chine pour organiser le rapatriement de son corps. Une période de deuil national a été décrété jusqu‘à la fin de la semaine. Sa dépouille sera ensuite exposée pendant trois mois avant l’organisation de funérailles officielles.

Norodom Sihanouk aura marqué de son empreinte l’histoire de son pays. Père de l’indépendance en 1953 qu’il négocie avec la France, il abdique deux ans plus tard en faveur de son père.

Revenu au pouvoir, il nourrira, toute sa vie, des relations très étroites avec la Chine,où il se réfugie au début des années 1970, après sa destitution.

Prisonnier des Khmers rouges avec lesquels il avait pourtant fait alliance, il est ensuite exilé, avant de revenir au Cambodge en 1991. Il aura donc accompagné toute sa vie les soubresauts et les tourments dans lesquels a été plongé son pays. C’est ce qui explique l’attachement profond des Cambodgiens à leur ancien roi, des Cambodgiens qui préfèreront sans doute à l’heure de ses funérailles se souvenir de ce grand dirigeant, et passer sous silence les heures les plus sombres de son règne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelles sanctions contre l'Iran : l'UE durcit le ton