DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Union européenne plus dure face à l'Iran


Iran

L'Union européenne plus dure face à l'Iran

L’Union européenne durcit sa position face à l’Iran. Réunis à Luxembourg, les ministres européens des Affaires étrangères ont entériné une nouvelle série de sanctions pour tenter d’infléchir la position de Téhéran sur son programme nucléaire. Pour la première fois, par exemple, le secteur des télécoms est visé, et toutes les transactions financières entre banques iraniennes et européennes sont interdites, à quelques exceptions près.

“Nous avons décidé de mettre en oeuvre un nouveau volet de sanctions, pour accroitre la pression et durcir les négociations, les rendre plus substantielles, dans le domaine commercial, bancaire, des transports et de l‘énergie. En outre, nous allons mettre en place un certain nombre de mesures pour mettre fin aux mécanismes de contournement des sanctions”, a déclaré
Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères.

L’importation de gaz iranien ou l’exportation de matières comme le graphite ou l’aluminium sont désormais interdites. Ces mesures complètent un arsenal de sanctions déjà très conséquent pour punir l’Iran de poursuivre son programme nucléaire. Reste à savoir si elles pèseront sur les négociations, au point mort depuis trois ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Costa Concordia : le capitaine Schettino présent à l'ouverture des audiences techniques