DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres autorise l’Écosse à organiser son référendum sur l'indépendance

Vous lisez:

Londres autorise l’Écosse à organiser son référendum sur l'indépendance

Taille du texte Aa Aa

Après de longues tractations, Londres a officiellement donné son feu vert pour la tenue d’un référendum sur l’indépendance de l’Écosse. Le Premier ministre britannique David Cameron et le dirigeant écossais Alex Salmond ont signé un accord lundi à Édimbourg.

Afin d‘éviter les ambiguïtés, une seule question sera soumise à cette consultation publique historique. C‘était le vœu de David Cameron : “Soit Les Écossais veulent rester à l’intérieur du Royaume-Uni, ce que je souhaite, soit ils préfèrent le quitter. Une seule et simple question, cela a toujours été primordial pour moi”, explique-t-il.

Cet accord est une victoire pour Alex Salmond, le leader du parti national écossais (SNP), qui milite depuis de nombreuses années pour une sortie du Royaume-Uni. «Si je pense que le oui va gagner le référendum? Bien sûr. Nous allons gagner car nous proposons un avenir meilleur pour notre pays sur un plan économique et social. Et c’est cette vision positive d’une société prospère et confiante qui va l’emporter”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse en l’absence de David Cameron, signe des tensions qui entourent le sujet.

Londres a toujours été farouchement hostile à une indépendance de son voisin. Une perspective qui ne fait d’ailleurs pas non plus l’unanimité en Écosse puisque, selon les sondages, un tiers seulement des Ecossais seraient favorables à une sécession.

Comme le souhaitaient les nationalistes, le référendum se tiendra en 2014, soit l’année du 700ème anniversaire de la victoire de Bannockburn sur l’ennemi anglais.