DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sept toiles de maîtres dérobées à Rotterdam

Vous lisez:

Sept toiles de maîtres dérobées à Rotterdam

Taille du texte Aa Aa

C’est le vol d’œuvres d’art le plus spectaculaire de ces dernières années. Sept toiles de maîtres ont été dérobées dans la nuit de lundi à mardi au musée Kunsthal de Rotterdam. Les voleurs ont réussi à prendre la fuite sans laisser de traces. Leur butin, estimé à plus de 150 millions d’euros, comprend “Femme devant une fenêtre ouverte » de Gauguin, «La liseuse en blanc et jaune” de Matisse, “Waterloo bridge” de Monet ou encore la “tête d’Arlequin de Picasso”

“Ce n’est pas la première fois que nous accueillions une telle exposition avec des œuvres uniques et, jusqu‘à cette nuit, ça s‘était toujours bien passé. Mais quelles que soient les toiles exposées, il est impossible de garantir à 100% la protection du musée”, explique Willem Van Hassel, le directeur du Kunsthal.

Pour les experts, ces toiles de maîtres seront toutefois difficiles à revendre sur le marché noir. “Ces tableaux vont rester longtemps entre les mains des criminels car ils auront beaucoup de mal à les revendre. Mais ils pourraient les détruire”, souligne Tom Cremers, expert en sécurité.

Ce vol rappelle celui de 1991 au musée Van Gogh d’Amsterdam qui s‘était soldé par la disparition de 20 tableaux. Malgré les évènements, la direction du Kunsthal a précisé que le musée rouvrirait ses portes dès mercredi.